Ignocratie #2

Moutons

Mais n’allons pas trop vite dans ce récit.
C’est qu’en Ignocratie, on ignore tant de choses qu’il faut bien se garder de mélanger le Temps.
Tout est déjà si embrouillé, c’est une véritable catastrophe…
Simone Rancifos devait son hideux patronyme à deux choses évidentes pour tous – sauf elle, bien sûr:
La première était l’odeur rance qui émanait d’elle depuis sa plus tendre enfance, allez savoir pourquoi…
La seconde, à un phénomène très étrange: chaque fois que Simone ouvrait la bouche c’était pour débiter des faussetés. Aucune vérité ne pouvait traverser ses lèvres maigres et décharnées. Seuls les mensonges se régalaient de l’odeur putride de sa langue blanchâtre et fort venimeuse.
Mais comme en Ignocratie il existe tout un tas d’artifices pour brouiller les pistes de la beauté, de la laideur, ainsi que celles de la puanteur et des parfums enivrants; les gens n’y voyaient que du feu.
Simone Rancifos maîtrisait l’art de l’artifice à la perfection: rouge à lèvres, à ongles, eaux de Cologne diverses et variées: une bonne heure chaque jour dans sa salle de bain immense et la magie noire pouvait opérer: tous pensaient qu’elle était d’une grande beauté.
Bien sûr, elle n’était pas la seule à tromper son monde; mais il existait cependant une grande différence entre Simone Rancifos et la plupart des femmes laides et moins laides de Pignerpan et d’ailleurs: Simone savait très bien ce qu’elle faisait et c’est en jubilant que, chaque jour, elle accomplissait son tour de magie devant son immense miroir. Rien de très original, me diriez-vous. Certes, mais à l’aube d’une extinction de masse et en Ignocratie, cela avait une influence considérable sur l’avenir funeste du monde…
Et c’est précisément la raison pour laquelle elle était le suspect principal dans l’enquête d’Hermyane Denleze sur le vol de la Rouma. Parce que sans la Rouma, l’humanité n’avait définitivement plus aucune chance de sauver quoi que ce soit de la catastrophe planétaire qui était en marche. Et la marche s’était accélérée considérablement depuis ce vol inqualifiable…
Cela s’était produit par une journée de juin très mitigée: le soleil avait brillé d’abord jusqu’à faire exploser les thermomètres à mercure et l’atmosphère générale avait été suffocante. Puis, il avait plu longuement tout l’après-midi: un bel orage d’été qui avait laissé dans l’air une odeur adorable de bitume chaud et mouillé. Enfin, tardivement dans la soirée, il avait neigé.
Oui, c’était ainsi désormais en Ignocratie: la météo était aussi embrouillée que le reste.
Hermyane Denleze, aussi peu gradée qu’elle ne l’était au sein du commissariat de Pignerpan était certaine que le vol de la Rouma était le fait de Simone Rancifos…
Mais elle n’avait rien d’autre pour le prouver que son intime conviction. En tout cas, pour l’instant…

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s