Ignocratie #10

Moutons

 

Sinodul Movic, donc, en dehors d’être un très bel homme et fort encourageant avec l’ensemble des femmes – ce qu’Hermyane n’avait pas manqué de noter: elle avait tiré des leçons de son amnésique de Mika bien des années avant et ces trois jours passés à réaliser la quantité faramineuse de candidates qu’il y avait pour ses beaux yeux ténébreux – était peut-être la clé de son enquête. Mais elle avait bien du mal à se remettre au boulot: ce qu’elle avait pris pour habitude d’appeler, pour elle même: le deuxième effet Mika. Cette vieille aventure, en effet, avait marqué son cœur au fer rouge. C’est qu’Hermyane, bien que trop intelligente pour le montrer, avait un Cœur fort sensible. Parce qu’en Ignocratie, les cœurs sensibles étaient devenus rares – ces histoires de survie, tout ça tout ça – elle préférait ignorer ses élans pour les hommes et rester concentrer sur son travail. Mais elle avait bien senti le battement violent qu’avait suscité l’apparition de Sinodul et cela l’angoissait en peu. Elle chassa, comme elle le put, les agitements de son âme et tenta de se concentrer sur les faits. Uniquement les faits. C’est ce à quoi elle s’accrochait quand elle sentait qu’elle flanchait. ça et sa fameuse intuition, si précieuse à son cœur: plus encore que ne le serait jamais aucun homme, quelles que soient les ténèbres que contenaient ses beaux yeux; elle se l’était juré.
Mais les battements de son cœur devenaient de plus en plus difficile à canaliser alors elle referma son calepin et décida de sortir faire un tour pour fumer un joint. C’était encore le seul plaisir qu’elle s’octroyait, quand elle en avait l’occasion, bien sûr. Ce qui devenait rare avec tout ce travail. Le soir, avant de dormir, elle se le permettait presque tous les jours: sinon, elle ne dormait pas. Hermyane ferma donc son bureau pas à clé, passa par la salle des perquisitions et se servit un bout de shit pour la semaine. Elle se dirigea ensuite vers l’unique parc de Pignerpan, les autres étant devenus des parking ou des aéroports d’où aucun avion ne décollait jamais…

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s