Ignocratie #15

Moutons

 

Hermyane était bien embêtée aujourd’hui. Elle avait dû quitter précipitamment sa jolie caravane pour laisser la place à ses non-sœurs. C’est qu’en Ignocratie, les liens de famille n’existaient plus: l’embrouillement général, tout ça, tout ça… Il n’y avait plus que des sœurs et des non-sœurs. Des frères et des non-frères, etc. Les premiers étant celles et ceux que le sang nous avait imposés. Et Hermyane n’avait que faire de ces liens-là: ils étaient réservés à toutes les Bouphie Sorcier, Simone Rancifos et Emandibuelle Sumo d’ici et d’ailleurs qui ne voyaient que par leur lignée – peut-être se fantasmaient-elles comme des Reines; mères de chiards insupportables mais divins parce qu’elles les avaient sortis de leur cul malpropre…
Les seconds n’avaient rien à voir avec le Cul ou le Sang: ils étaient celles et ceux que l’on gardait précieusement dans son Cœur: où qu’ils se trouvent et quoi qu’ils fassent. Et les non-sœurs d’Hermyane avaient eu besoin de la caravane pour leurs vacances; alors Hermyane la leur avait laissée. C’est qu’Hermyane avait plus important à faire: il lui fallait absolument progresser sur cette enquête de dérobade de la Rouma. Les étagères poussiéreuses du Musée d’Histoire pas Naturelle de Pignerpan menaçaient maintenant de s’effondrer et elle n’avait pas avancé d’une miette. Alors, dans le bureau fort coquet du commissariat, qu’elle avait aménagé pour l’occasion de quelques bougies parfumées à la citronnelle et d’un tapis de sol fort moelleux, comme à son habitude: elle planchait. Madiwe avait si bien choisi son prénom: en langue ancienne oubliée de tous, il signifiait: travailleuse. Et, au jour d’aujourd’hui, c’était une bénédiction pour l’Humanité qui n’avait toujours pas l’air de le réaliser mais qui était de plus en plus menacée par l’avènement de la Bactérie Unicélullaire… Donc, lorsque Lirnaett Salt et Sireyne Mars avait sollicité la caravane pour prendre un peu de repos fort bien mérité, Hermyane n’avait pas hésité. D’ailleurs, quand il s’agissait de ces deux-là, elle ne le faisait jamais; elle leur aurait donné sa dernière chemise et bien plus encore si elles le lui avaient demandé. Mais évidemment, les deux petites respectaient beaucoup trop leur aînée pour le faire.
Pour l’heure, elle avait du boulot et comme elle coinçait, elle se décida à faire ce qu’elle faisait toujours quand elle atteignait ses limites: elle monta les dix étages qui la séparaient de l’unique supérieur qu’elle considérait comme un Chef digne de ce nom; c’est à dire Intègre, Courageux et Juste: le Jorma Vian-Jichelm Deal. De temps en temps, comme son nom l’indiquait, le Jorma faisait comme Hermyane: il prenait un bout de shit dans le bureau des perquisitions. Il fallait au moins ça pour supporter les enquêtes de son commissariat, les pertes de mémoire de tous les Mika de tous ses services et les jus de chaussette qui lui servait sa tendre épouse Garmuerite.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s