Ignocratie #27

Moutons

Et pour traquer Simone Rancifos, Hermyane commençait à avoir une idée très précise quant à la façon optimale de procéder. Il ne lui servait à rien de s’agiter comme un poisson dans un bocal, pour la coincer. Non. Parce que la Rancifos appartenait à l’espèce devenue fort rare, en Ignocratie comme ailleurs, des lâches. Pas de ceux qui admettent leurs peurs – aussi ridicules et infondées soient-elles – ceux-là sont honnêtes et peuvent même finir par appartenir à l’espèce des Braves: en essayant de les affronter, petit à petit, comme un oiseau qui ferait son nid pour l’hiver. Mais les Lâches de la trempe de Simone Rancifos étaient très rares; car seul l’Ego empêche aux êtres d’admettre qu’ils ont peurs. Comme tout le monde. Absolument tout le monde, et Hermyane le savait par expérience de terrain: absolument tout le monde ressent la Peur; seuls les inconscients ne la ressentent jamais. Et en Ignocratie, il n’y en avait quasiment plus – sauf peut-être derrière les grilles dorées des demeures indécentes… Ce qui ramenait toujours notre enquêtrice entêtée à La Marquise Rancifos et ses chiards. Hermyane revit, brièvement, le sourire enjôleur et amène dans ce beau visage d’Apache et son cœur se mit à battre violemment –  que lui inspirait donc l’insaisissable et superbe Sinodul Movic? Des sentiments violents, c’était évident. Mais de quelle sorte? Amélia Oursin et sa petite Arcagne, elles non plus, ne vivaient pas à Pignerpan: ce faisant, Hermyane en savait moins sur leur compte. Du reste, elle était persuadée qu’elles ne lui apprendraient rien de plus: il était déjà miraculeux qu’elles aient survécu à l’odeur rance et à la laideur de leur Ignoble, Odieuse Amimanammé – un étrange mélange de non-mère et non-grand-mère et donc fort approximatif en termes de capacité de transmission de valeurs et de sentiments. Amélia et Arcagne avaient donc dû, comme Sinodul, s’éloigner afin de trouver ces denrées précieuses; et ce le plus loin possible de la Rancifos et de son regard inapte aux choses immatérielles telles que les valeurs, les sentiments et même l’Humour. Ce qui leur réussissait plutôt bien, apparemment; elles ne menaient pas leur Vie à Pignerpan, ce qui rendait leurs visites presque agréables pour tout le monde.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s