Ignocratie #33

Moutons

La Rancifos ressemblait à tout, sauf à un être humain d’Ignocratie ou d’ailleurs. C’est qu’en Ignocratie, comme ailleurs, les humains se comportaient désormais bien plus souvent comme des animaux, des bêtes sauvages, que comme des êtres sensibles dotés d’une conscience: la survie, tout ça, tout ça…

Ce qui donnait lieu à des comportements divers et avariés tels que la violence, la barbarie, la torture; ou encore les beuveries et parties de jambes en l’air généralisées et pas toujours sciemment consenties par tous les membres concernés. Oui, les femmelles dauphins se font violées et parfois même mettre en charpie par les mâles qui se les font tourner – les caves d’Ignocratie et d’ailleurs n’ont rien inventé, apparemment. Et ces mêmes dauphins, savent également se défoncer la gueule; il leur suffit pour ça de titiller un peu trop fort un poisson prisé par les restaurateurs japonais: le Fugu. Ce cernier libère alors un poison qui lui sert à se protéger de ses prédateurs, mais qui n’a sur les mamifères en question qu’un effet proche pour les hommes de l’héroïne. Peut-être ont-ils besoin, eux aussi, d’oublier, pour un temps – même très court – que l’Ignocratie a aussi gagné les fonds marins et que la Bactérie Unicellulaire n’est plus très loin pour tout le monde. Et malgré le fait que le genre animal tout entier semble définitivement convaincu du désastre à venir – ce qui explique la défonce, les partouzes et la violence – Simone Rancifos, elle, reste stoïque. Jamais un mot plus haut que l’autre, jamais une goutte de sueur – en tout cas en apparence car l’odeur rance qui venait de l’intérieur n’avait pas échappé à Hermyane. Parce que le terrain lui avait appris une chose certaine, entre autres choses, évidemment: les hommes, les femmes et tous les êtres vivants, d’Ignocratie et d’ailleurs, dégageaient des odeurs, réagissaient aux stimulis: parfois avec haine et violence, parfois avec désespoir; parfois au contraire avec une énergie et une joie de vivre hors du commun: mais le stoïcisme n’existait quasiment plus. Et cette Rancifos – en dehors de sa laideur et de sa puanteur dissimulées – s’escrimait toujours à avoir l’air bien comilfo. De quoi était donc faite cette créature? Ou étaient sa chair, son sang, son énergie vitale – qui aurait dû, comme celle de tout le genre Vivant – hurler à s’en crever les tympans que l’urgence était bien réelle pour tous, même elle: plus de piscine pour faire bronzer ses cuisses grasses sans Planète Bleue pour la supporter. C’était mathématique. Logique. Imparable. Impeccable. Et Hermyane était si sûre d’elle, qu’elle fut définitivement convaincue qu’elle pouvait profiter de ses vacances à la Résidence de la Brise Du Héron Halos avec ses amis les Sans-Abris-Convalescents-Malmenés-Avec-Ou-Sans-Enfants. Parce qu’eux, au moins, étaient bien vivants: malmenés, défoncés, pas toujours droits dans leurs bottes; mais comment l’être en Ignocratie ou ailleurs avec cette foutue Bactérie Unicellulaire qui se réjouissait déjà de sa victoire sur le Vivant? Non, vraiment, seule la Rancifos – et quelques autres Marquises telles que la Bouffie et la Gémix – étaient capables d’un tel stoïcisme et il suffisait à Hermyane d’être patiente: le stoïcisme ne résiste pas bien longtemps à la douleur, il n’est le luxe que de ceux qui ne l’ont jamais vraiment connue. Et nous parlons là de la véritable douleur: celle que l’on ressent soi-même, bien sûr; mais surtout celle que l’on éponge pour les Autres, quand on les aime et qu’ils ont mal. Le reste n’était pour Hermyane que jérémiades d’ego déplacées. Alors, elle allait fumer un bon gros joint avec son amie Vénus-Saïcha Anora, car elle avait eu droit à trois nuits de plus à la résidence et elle en était heureuse, il fallait fêter ça, et dignement!

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s