IGNOCRATIE #62

Moutons

 

 

Pour calmer son excitation, Hermyane passa par la salle des perquisitions, espérant y trouver un bout de shit. Mais tout le monde était excité, alors il n’en restait plus.
Tant pis, se dit-elle: il lui restait la Marche. Sa grande alliée. Lorsqu’elle marchait, Hermyane évacuait le trop plein de tout: émotions, colère, soif de travail bien fait ou encore sentiments d’urgence, d’injustice, d’avènement imminent de la Bactérie Unicellulaire.
Elle essaya de faire le vide. Ce qui lui prit dix bonnes minutes de marche rapide et d’inspirations profondes. De son esprit, elle chassa : Rancifos, Doursier, Movic, Sir Mohiertyn ou tout autre indésirable qui aurait pu la faire dévier de sa trajectoire. C’est qu’Hermyane, telle un wagon posé sur ses rails, ne déviait jamais de sa trajectoire et de son objectif: remettre la Rouma à sa place sur les étagères du Musée d’Histoire toujours pas Naturelle de Pignerpan. Éventuellement, s’il s’agissait d’aimer, de secourir, de contempler une abeille sur un Cosmos ou de déguster une soupe maison, elle ralentissait sa cadence. Mais dévier: jamais. La déviance, elle la laissait à toutes les Rancifos, les Gémix, les Bouphie ou encore les Ratas Chiène Llen d’Ignocratie et d’ailleurs.
Une fois apaisée, Hermyane essaya de puiser dans son passé, chose qu’elle faisait régulièrement – car personne n’ignore, en Ignocratie comme ailleurs, que pour construire le Présent, il faut garder à l’esprit le Passé : ses réussites ainsi que ses erreurs. Une fois apaisée, donc, Hermyane chercha dans son passé quelque chose à exploiter pour son enquête présente. Ce qui la ramena à ses débuts sur le terrain, à Sela. Lorsqu’elle travaillait avec le Zalloueg sur tout un tas d’enquêtes, parfois sordides et parfois amusantes, ils n’étaient pas les seuls à œuvrer pour la Justice. Elle se souvint d’un collègue, ambitieux et tout aussi concerné par l’avenir funeste du monde et de sa jeunesse qu’elle ne l’était déjà à l’époque: Laziza Kimou. Ce dernier avait choisi, avec deux copains de tiékar, Melka et Darmo, de participer à la sauvegarde de certaines valeurs, telles que le Respect des aînés, le Partage, la Solidarité et l’Amour des autres. Ces trois-là n’enquêtaient pas : ils chantaient de la Poésie. Un peu à la manière d’Anakra Ynek. Et surtout, ils apprenaient aux loups affamés qui traînaient déjà dans les rues de Sela pour y brûler des voitures ou y violer des vieilles dames, à en faire autant. Pour les aider à conjurer leurs démons. Et la jeunesse de Sela et d’ailleurs y succombait déjà à l’époque, à ces démons: ces histoires d’avènement de la Bactérie Unicellulaire, tout ça, tout ça. Tâche admirable, s’il en est. Et quand les loups étaient un peu trop affamés et donc un peu trop violents et réfractaires à la Poésie musicale, ils avaient recours aux gros bras musclés de leur ami: Béni Thor Ovatt. C’est que ce dernier avait également souffert, bien avant d’avoir atteint l’âge de l’être: de la perte soudaine de son père et de la responsabilité écrasante pour un enfant d’avoir à veiller sur les siens. Ces souvenirs, certes lointains mais toujours vivaces, lui rappelèrent d’autres collègues de terrain qui, eux, avaient choisi l’Humour, le Sport et le Dessin, pour faire taire les démons de tous les petits cons de Sela et d’ailleurs : Lofi Sabdéian et Durenar Gagniée. Oui, vraiment, c’était l’époque des jours heureux, songea Hermyane en continuant sa marche qui l’avait conduite dans un bois parfumé de feuilles en décomposition et de champignons naissants. L’époque où tous œuvraient dans le même sens: celui de ne pas laisser les plus riches chier sur la tête des plus pauvres sans rien faire!

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s