IGNOCRATIE #71

Moutons

Les inspirations profondes n’ayant pas suffi à la calmer: elle se roula un gros joint. La salle des perquisitions en disposait à nouveau : c’est qu’en Ignocratie, personne ne l’ignore, la gnôle est permise partout; par contre, le Shit et l’Herbe sont prohibés, interdits, tabous, dangereux, nocifs, toxiques, diaboliques, et nous en passerons et des bien pires. Pourtant, un certain auteur, dont le nom n’a pas d’importance, les avait qualifiés de plantes des dieux. D’abord, parce que la fumette calme les esprits tourmentés. Mais attention, seulement les esprits libres qui ne viennent pas avec leur ego de merde. Les esprits qui se prennent pour des grands et qui s’y aventurent avec impertinence et sans respect, s’y cassent les dents! Parfois, certains esprits très forts et sans ego, s’y cassent les dents aussi: à cause des autres, de leurs jalousies, de leurs méchancetés, de leur médiocrité; nous en passerons et des meilleures et que l’esprit fort et tourmenté ressent si profondément en lui-même, qu’il a envie de se terrer chez lui! Ce qui n’est pas le but de la fumette, bien au contraire!

Mais Hermyane chassa ces considérations sur la gnôle, la fume et tout un tas de produits divers et variés – car, c’est un fait connu de tous : tout le monde est accroc à quelque chose, en Ignocratie comme ailleurs – mais elle chassa ces considérations Politiques, donc et se recentra sur son enquête.

Que pouvait-elle bien faire?

Elle songea qu’il était peut-être temps d’avoir recours à son réseau professionnel. Pas celui auquel elle avait déjà fait appel, sans grand succès. Mais celui qui se trouvait à la Kapital, où elle était allée par tendresse pour Destaphien malgré toutes ses réticences. Et tellement justifiées: quelle chiasse cette ville! Bourgeoise et prétentieuse à souhait et incapable de faire autre chose que renifler l’odeur de ses propres flatulences – un peu comme la Rancifos et la Gémix, bien sûr. Enfin, pour la plupart. Parce qu’Hermyane exécrait les préjugés et les généralités banales et insipides – de celles que proféraient sans cesse les bouches mal lavées de la Simone et la Falali, entre autres marquises au cul sale. Parce qu’elle exécrait les idées toutes faites, donc, elle avait ouvert ses yeux bien grands, à la Kapital; et elle y avait enjambé des centaines et des centaines de clodos, d’enfants morts et de mendiants amputés et rampants; et aussi, en formation, rencontré quelques êtres pleins d’empathie et avec l’âme aussi profonde que celle de ses amis de la Résidence de la Brise du Héron Halos. D’abord, évidemment, il y avait Destaphien. Qu’elle n’aurait jamais aimé sans cela. Puis, quelques uns de ses amis, qui avaient du potentiel mais aimaient encore trop, soit la gnôle, soit l’odeur de leurs pets: Mabug, son frangin, Rouni Branlav, son ami et enfin Lamélia De Pranvialir, sa tendre épouse adorée. Sa belle-doche de l’époque, Lohfine De Fipriec, aimait elle aussi un peu trop la gnôle mais comme elle lui parlait des livres qu’elle aimait et qu’Hermyane aimait les gens qui aimaient; elle lui en voulait moins qu’aux autres de ne pas se soucier de l’avènement de la Bactérie Unicellulaire ou trop peu. Ou de trop loin. Parce qu’il y avait Urgence, bordel de merde! Même Lamélia l’avait reconnu, lors d’une de leur soirée gnôlée où Hermyane essayait encore désespérément de faire comme tout le monde et de boire, alors que ça lui coûtait systématiquement un à deux jours de gerbe intense. Ces cons-là, à la Kapital, l’avaient gonflée: parce qu’ils savaient et attendaient comme des Connards, en se gnôlant la gueule. Pour oublier, sûrement. Après tout, nous sommes d’autant plus en Ignocratie lorsque l’on s’approche de son centre, non?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s