IGNOCRATIE #73

Moutons

 

Hermyane avait été réveillée, tard dans la matinée – elle avait décidé de chômer aujourd’hui puisqu’elle avait envoyé les pigeons et qu’il leur fallait un certain temps pour atteindre la Kapital – et elle avait donc été tirée d’un rêve charmant, fait de cours d’eau puissants et d’arbres en bonne santé, par un coup de fil bref de son Chef: la Doursier avait quitté Pétaouchnok précipitamment, comme avec une envie de chier irrépressible, et elle avait prévenu le Jorma, en personne! Oui, msieurs’ dames’!
Elle arrivait! Comme l’étendue d’eau en apparence endormie mais qui contenait une force insoupçonnée et une volonté de Fer. Hermyane jubilait: non pas parce qu’elle avait bien flairé son Poisson mais parce qu’elle pourrait, peut-être, enfin, récolter davantage d’informations pour résoudre sa putain d’enquête sur la dérobade de la Rouma! Hermyane était tenace et quoi que puissent penser les autres de ce menu larcin : elle savait, dans son cœur, que la Rouma devait retrouver sa place sur les étagères poussiéreuses du Musée de Pignerpan. Cependant, elle savait aussi qu’il lui fallait s’Armer de patience – vertu qu’elle n’avait pas toujours possédée mais dont elle avait su percevoir la nécessité. L’âge aidant, elle avait fini par parvenir à réguler sa fougue et son amour du travail bien fait. De toutes les façons, cette enquête n’intéressant personne, elle avait tout le temps qu’il fallait: aucune pression ne lui serait infligée pour la résoudre! Evidemment, Hermyane savait encaisser la pression mais elle ne négligeait pas les bienfaits du calme et de l’apaisement intérieurs. Ils étaient un luxe, en Ignocratie, comme ailleurs: la survie, tout ça, tout ça; alors, quand ils se présentaient à elle – un peu comme du pain béni en période de famine – elle essayait de les accueillir comme il le fallait. C’est à dire, en lui permettant de prendre un peu de temps pour elle, de se ressourcer et de s’occuper de sa petite personne, qui certes, n’avait pas plus d’importance que quoi que ce soit d’autre de vivant, à ses yeux, mais dont elle devait s’occuper pour n’être la charge de personne d’autre. Chacun avait déjà tant à faire pour survivre, en Ignocratie comme ailleurs, qu’il était de son devoir de se charger de sa propre carcasse. De plus, elle avait la chance de ne pas peser très lourd et ce n’était pas bien compliqué de la satisfaire. Hermyane était simple et avait des envies raisonnables. Elle décida, donc, qu’aujourd’hui, elle ne ferait rien! Elle resterait un peu couchée, regarderait des films idiots sur son vieux pc – elle avait une préférence pour les films idiots sur le paranormal! Et, par chance, ils étaient nombreux!
Elle lirait peut-être aussi quelques conneries insipides sur une plateforme très populaire de Ternet: les brebis endormies. Elle avait une petite préférence pour les débilités d’une blogueuse à la mode : Trouille Va d’Anaci; atteinte d’un syndrome étrange: celui de se faire croire qu’elle avait et du talent et le pouvoir de changer les choses, et ce bien cachée derrière son écran de pc tout neuf et énergivore à souhait! L’Idiote! Aucun doute là-dessus: celle-là devait avoir un gros cul tout gras, comme Rancifos. Et à propos de son suspect : Hermyane avait bien noté que cette dernière n’avait toujours rien changé à ses petites habitudes. La vieille ne bronchait toujours pas, stoïque au possible et ce malgré tout le ramdam généralisé. Ce qui, définitivement, cachait une sacrée merde sous son tapis doré, une certitude pour Hermyane: acquise sur le terrain et à la force de ses expériences multipliées. C’est donc sereine qu’elle s’octroya cette journée à ne rien foutre!
Oui, msieurs’ dames’!

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s