IGNOCRATIE #75

Moutons

 

 

Quelle chiasse, cette journée!
Hermyane avait cumulé: les merdes administratives liées aux infiltrations d’eau dans son immeuble. Et que le non-propriétaire des lieux renvoyait la balle au non-agent-immobilier qui essayait d’aider les gens mais qui se faisait bananer quelque part et qui renvoyait la même balle chaude et puante au non-syndicat-de-non-copropriété-de-mon-cul. Hermyane avait dû jouer les gros bras pour que, finalement, après de longues heures de courriels sur Ternet et de conversations téléphoniques, elle puisse obtenir un rendez-vous; et ce afin que les personnes concernées constatent les dégâts et fassent ce pour quoi ils étaient engagés et payés, même, par l’Etat. Et donc par Hermyane et tous ceux qui se coltinaient toujours les Taxes-Pour-Pauvres Injustes-Et-Ajoutées : sur leur pain, leur café, leurs légumes, leurs carburants, et cætera, et cætera, et cætera.
De plus, son Chef, le Jorma Vian-Jichelm Deal, lui avait un peu tiré les oreilles pour avoir passé un coup de téléphone à Manie-Rhose Rasen: c’est que la Salope de Rancifos s’en était plainte et elle avait eu la bassesse de prétexter que c’était pour le bien de Manie-Rhose. Or, Hermyane avait appelé la dame, comme promis la veille, le jour même et elle lui avait confié que la Simone lui avait demandé de ne plus rien dire à Hermyane, que celle-ci était folle et que même elle avait appelé Madiwe qui le lui avait confirmé! Quel toupet! Quel vice! Que de mensonges elle était capable d’inventer pour que surtout, surtout, Hermyane cesse d’enquêter sur son cul sale. Parce qu’évidemment, Hermyane avait immédiatement téléphoné à Madiwe Trégo et Pierrot Anarmej pour vérifier – il ne faut pas oublier que c’est une enquêtrice chevronnée qui ne tolère pas le mensonge et qui a de l’expérience de terrain – et, évidemment, ses parents n’avaient jamais parlé à Simone Rancifos! Que n’allait-elle pas inventer pour dissimuler sa merde sous son tapis doré, celle-là.
Cela attristait notre détective Denleze pour Manie-Rhose Rasen, qui aimait bien discuter avec Hermyane, cependant: elle ne voulait plus que cette dernière en informe sa chiasse de fille et son rejeton Sinodul. C’est qu’Hermyane respectait les procédures et avait informé, qui de droit, de ce coup de fil d’abord affectueux et qui avait fini par lui donner quelques indices sur la culpabilité de Simone Rancifos. Et là encore! Son mensonge concernant son coup de fil à Madiwe prouvait bien sa mauvaise foi et sa volonté de conserver son petit secret. Hermyane flairait là une chose fort banale: la vieille devait avoir peur, si quelqu’un apprenait sa relation avec ce bon Charles, que le magot de son défunt mari lui soit retiré. Ou bien, il y avait quelque chose d’autre…

D’encore plus grave…

Et qui concernait évidemment le hangar sur les quais malfamés de Pignerpan…
Quoi qu’il en soit, Hermyane avait été autorisée par Manie-Rhose Rasen à la rappeler; cependant, elle refusait que la Rancifos en soit informée. Le Jorma avait été très clair : il fallait être vigilant quant à l’état de santé déclinant de la vieille dame. Hermyane devrait alors s’en remettre à son intuition et à sa sensibilité auxquelles, du reste, elle faisait confiance. Quant aux procédures, elle savait passer outre quand il s’agissait d’être bien intentionnée à l’égard de quelqu’un de malade et elle savait que son Chef aussi. Elle laisserait probablement passer quelques jours et prendrait à nouveau des nouvelles de la santé de Manie-Rhose Rasen. Car elle estimait que personne ne méritait de finir sa vie ainsi: sans pouvoir choisir avec qui parler au téléphone pour affronter la Mort. Définitivement, cette chose inéluctable pour tous, était un bouta de société qu’il fallait exploser. ça, la Merde – que tous expulsaient chaque jour, Rancifos y comprise! Et la Sodomie: que Rancifos aurait peut-être dû pratiquer un peu, pour lui éviter de vivre avec un balai coincé dans son gros fion! Mais ces considérations philosophico-politico-sociologico-de-mon-cul, passaient bien après la situation navrante de Manie-Rhose Rasen…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s