IGNOCRATIE #81

Moutons

 

 

Et pour se rendre au commissariat, Hermyane Denleze décida d’emprunter les Chemins de traverse. C’est qu’elle avait la chance de bosser pour un petit commissariat posé aux pieds des montagnes. Elle fit un détour par chez elle, pour s’assurer que Tibouk Kilète allait bien; elle lui donna quelques croquettes, des jeux de fil de Laine, des caresses, changea son bol d’eau, se roula un gros joint pour le trajet, récupéra toutes ses notes, ses rapports concernant l’enquête sur la dérobade de la Rouma, les photos dont elle disposait, et cætera, et cætera, et cætera.
Puis, elle se mit en route.
Il faisait un temps doux et agréable digne d’un printemps du mois d’avril. Le problème étant que l’on était encore en février et que, en cette saison, les bois qu’elle allait traverser auraient dû être recouverts de neige, encore. La fonte des neiges avait déjà commencé, les oiseaux cherchaient déjà où nicher pour se reproduire, les Écureuils étaient sortis de leur hibernation et se trouvaient bien emmerdés car il n’y avait encore rien à manger pour eux. Alors, ils creusaient des petits trous dans le sol pour y récupérer Noix et Noisettes cachées dans la terre et sous les feuilles. Toute cette vie réanimée faisait à Hermyane un double effet – un peu comme le Zalloueg!
D’une part elle était heureuse de voir tout ce beau monde s’agiter à nouveau, de sentir le soleil réchauffer sa peau et mettre un peu de baume sur son âme.
D’autre part, elle était inquiète et fébrile: l’embrouillement généralisé, tout ça, tout ça.
Il lui tardait vraiment de boucler cette enquête sur le vol de la Rouma et de foutre la Simone Rancifos derrière des barreaux. Une fois ce travail terminé, elle pourrait donner sa démission pour imiter la Doursier et partir vivre à la montagne. Elle avait envie de planter des fleurs, des légumes, de récupérer l’eau pure des fontes des neiges, de limiter toutes ses consommations énergivores et destructrices, de soigner des ruches, des poules, des chats, des chiens, des brebis et tout un tas de faune et de flore qu’il fallait à tout prix préserver.
Une fois qu’elle aurait fait tout cela, alors, peut-être qu’elle reprendrait un peu son travail d’enquêtrice, par-ci et par-là : histoire de continuer un peu à aider ses camarades dans des enquêtes sordides tout en aidant au mieux le Vivant en train de mourir. Parce que la Bactérie Unicellulaire gagnait du terrain de jour en jour et que rien ne lui assurait que remettre la Rouma sur les étagères poussiéreuses du Musée D’Histoire Encore Pas Naturelle de Pignerpan suffirait à évincer la bactérie. Celle-ci gagnait, de jour en jour, plus de terrain. Pour calmer ses inquiétudes, Hermyane fumait son gros joint. Il eut le mérite de lui faire oublier un peu la bactérie, Rancifos et tout le reste, ainsi que de lui permettre de ne se concentrer que sur ce qu’il se passait Ici et Maintenant. Alors, elle entendit les gazouillements des oiseaux, le bruit du vent dans les branches encore nues des arbres, le fracas des torrents gonflés par les neiges fondues, les agitements des écureuils, des Blaireaux, des Sangliers, des Biches, des Cerfs, des Mulots et tant d’autres encore, qui parfois détalaient en la voyant arriver mais qui bien souvent s’arrêtaient net pour l’observer. Hermyane avait alors l’impression d’être vivante pour de vrai. Chaque fois qu’une biche ou que son compagnon aux bois longs et pointus prenaient le temps de la regarder quelques minutes avant de la fuir, elle avait l’impression de vivre. C’était une émotion d’une intensité telle, qu’elle en était ensuite imprégnée pour toute la journée. Un calme et un apaisement profonds l’habitaient ainsi lorsqu’elle poussa enfin la porte du commissariat pour écouter ce que la Doursier avait à raconter…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s