IGNOCRATIE #91

Moutons

 

 

Hermyane avait donc du temps pour elle et son tout nouveau projet de solitude, de maison sobre et pleine de soleil, de potager et de ruches bourdonnantes, ce qui la rendait un peu nerveuse: c’était bien la première fois de sa vie; les enquêtes sordides et amusantes, tout ça, tout ça.
De plus, son enfance n’avait pas été tous les jours de tout repos, un peu comme tous les gens d’Ignocratie et d’ailleurs et étant l’aînée de sa soeurie : elle avait eu le bon exemple à donner, vous ne l’ignorez plus. Madiwe avait fait plus que largement sa part, l’Anarmej avait laissé son dos, son épaule, et une oreille sur ses chantiers de forçats et les frangines étaient délurées: comme tous les loups et louves, d’Ignocratie et d’ailleurs et vous ne l’ignorez plus, non plus. Les loups étaient partout sauf dans les forêts désormais, c’était de notoriété publique. L’Animal à quatre pattes – pas celui qui en avait les dents aiguisées, et la hargne et le sens de la meute et qui était doté cependant d’une conscience, d’une sensibilité évidente et se déplaçait dans des baskets, des bottes de pluie ou encore des mocassins et des sandales; l’animal à quatre pattes, donc, était tristement en voie de disparition. Ce qui n’avait pas empêché le Nocram et sa salope et toute ridée de bonne femme d’appeler au meurtre de la bête. Comme si ceux-là voulaient éradiquer de la surface de la terre les seuls spécimens rescapés du carnage général en matière de choses vivantes et comme s’ils représentaient un danger. Pour les agneaux mal gardés par leur berger, éventuellement, mais pour les Nocram, les Nulot et la Trugonex bien cachés dans leurs hectares ou leurs îles privées: sûrement pas. A moins qu’Hermyane ait mal saisi l’information de sa frangine, qui était de passage chez Sireyne Mars à Sela et qui plantait avec elle des centaines de tomates, d’artichauts, de radis, et cætera, et cætera, et cætera. Par nécessité d’aider le vivant à survivre à la Bactérie Unicellulaire, pour le plaisir de sentir la terre et ses gros vers dans leurs mains, pour l’éducation d’Akulo et Alélic, pour permettre à Lirnaett de préparer de bons plats consistants, nourrissants et à des prix accessibles à tous. Les trois frangines avaient en commun ces caractéristiques: elles se souciaient et des loups, affamés ou traqués, et des marmots dans leur famille et ailleurs et de bien nourrir tout le monde et de ne pas le faire sur le dos des pauvres et d’envoyer chier ceux qui les emmerdaient et de vouloir que le soleil brille un peu pour tous. C’était un sacré boulot, alors elles n’hésitaient pas à faire appel aux talents de chacune quand c’était nécessaire.
Hermyane ayant démissionné du seul travail pour lequel elle était douée et ayant des envies de nature et de respect de tout, elle appelait ses frangines régulièrement et elles échangeaient autour des légumes, des enfants, du soleil, de la santé des membres de leur famille et des actualités. C’est ainsi qu’Hermyane avait appris, pour les loups et l’appel au meurtre de cette chiasse de Nocram. Celui-là n’avait décidément dit qu’une seule chose d’intelligent dans sa putain de vie ratée : comme en randonnée ou en escalade, dans la vie il ne faut pas laisser les derniers de cordée derrière. Ce qui revenait un peu au même que la devise d’Hermyane: tout le monde ou personne. Et comme personne ne s’intéressait à la dérobade de la Rouma mais que tout le monde était préoccupé par la disparition des abeilles, du vivant et des loups: elle avait décidé de se concentrer sur son nouveau projet pour imiter et ses frangines, et la Doursier et tous ceux qui œuvraient dans ce sens. Pour ne laisser personne derrière: ni loup, ni abeille, ni enfant, ni pauvre amputé à la Kapital, ni connasse ridée, ni ver de terre, ni même la chiasse de Rancifos. La Rouma pouvait bien rester là où elle était: il y avait bien plus urgent à faire, c’était désormais une évidence pour notre enquêtrice chevronnée qui avait envie de mettre ses mains dans la terre aussi et d’y débusquer de gros vers longs comme des Vipères!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s